Les sources chaudes géothermiques en Islande

L'expérience des baignades et de la natation

L'Islande, comme vous le savez sans doute déjà, est une île volcanique, située au-dessus d'un ce ces points appelés "points-chauds" sur la croute terrestre, par où de la lave incandescante monte depuis les grosses profondeurs de la terre vers la surface. Cette croûte terrestre en dessous les grands continents est généralement épaisse de 30 à 50 kilomètres, tandis qu'en dessous de l'Islande, elle n'est épaisse en moyenne que de 8 -15 kilomètres. Mais dans plusieurs endroits, comme dans les régions volcaniques ou du rift, elle est même considérablement plus mince, soit seulement de 2-3 kilomètres d'épaisseur C'est dans ces régions où la nappe phréatique, composée de l'eau de pluie et de l'eau froide fondue des glaciers, pénétrant dans ces mêmes profondeurs, entre en contact avec la lave et le magma, et, rechauffée, elle commence à remonter à nouveau vers la surface. Selon la température à laquelle l'eau a été rechauffée, l'on distingue en Islande entre les zones à HAUTE- MOYENNE et BASSES températures. Dans l'immédiat, c'est seulement ces dernières qui nous préoccupent.

Jusqu'à présent, environ 250 de ces zones à basses-températures (par définition: 100°C/212°F à la profondeur de 1'000 metres/330 pieds) ont été repertoriées en Islande, communément appelées des zones de "sources-chaudes", et généralement l'on y trouve, ou à proximité, des endroits ou il fait bon se baigner ou nager, dans de l'eau ou la température peut varier entre 25°C -> 40°C // 77°F-104°F).

Ce genre d'endroits à baignades, quoiqu'ils n'aient jamais été comptés avec précision, leur nombre est estimé à environ 700 pour tout le pays. Leur répartition, par contre, est loin d'être égale: certaines régions en possédent en abondance (Les fjords de l'Ouest, le Sud Ouest), d'autres en ont en nombre correct (le Ouest, le Nord-Est, le Haut Plateau du Centrre), tandis que dans d'autres régions (le Nord-Ouest, l'Est) ils sont rares et éloignés les uns des autres.

Pendant des siècles, les autochtones, les islandais eux-mêmes, adoraient se baigner dans ces sources et les recherchaient et les aménageaient activement: 13 d'entre-eux sont mentionnés dans les Sagas Islandaises, et, quoique certains d'entre-eux ont survécu jusqu'à nos jours, d'autres, étant donné le charactère volatile et précaire de ces phenomènes naturels, ont disparu. Sans gravité car, étant donné la fréquence des tremblenets de terre et des activités de volcanisme, d'autres sources similaires sont régulièrement venues les remplacer.

Dans toutes les villes et communes du pays qui se trouvent à proximité de ce genre de sources d'eau chaude, comme par exemple Reykjavik et la plupart des villes du sud et du ouest du pays, l'on s'est servi de cette eau de sources pour créer des piscines modernes, avec vestiaires, douches, jacuzzis, et tout le confort. Pour la définition, nous pouvons les appeler des (Cat.I.) . En dehors de ces zones urbaines, en milieu rural, pendant la première moitié du XXe siècle, des piscines assez rudimentaires ont été baties autour des sources chaudes, souvent par des volontaires enthousiastes, issus club de sportifs ou des d'Association de Jeunesse: Un ou deux petits vestiaires, autant de douches, rien de bien sophistiqué mais, somme tout suffisant et agréable, nous les appellerons les (CAT. II.). Enfin, la dernière catégorie qui nous préoccupe particulièrement, ce sont les sources et les lieus de baignade les plus rudimentaires, par exemple un cratère volcanique,ou l'eau chaude gicle ou jaillit tout simplement de la terre, est collectionnée dans une bassine ou dans un ruisseau derrière un simple petit barrage, une source chaude, en bordure d'une rivière,ou similaire. Aucun vestiaire, aucune douche, et incontestablement il fait parfois assez frais lorsqu'on en ressort pour se rhabiller, mais agréable quand même, (CAT. III.),

Notre but principal, pour les deux circuits décrits ci-dessous sera de découvrir plusieurs des Cat II et autant que possible des Cat III. Nous vous proposons deux circuits distincts de ce genre, une d'une durée de 4 jours, l'autre de 5: . A: Les sources chaudes et bains naturels dans le Ouest et les Fjords de l'Ouest B: Les sources chaudes et bains naturels dans le Sud et le Haut Plateau du Centre.

Les sources chaudes et les bains naturels en Islande
Baignades et natation
A: dans le Ouest et les Fjords de l'Ouest
B: dans le Sud et sur le Haut Plateau du Centre

Durée du circuit: 4 jours // 3 nuits,

Durée du circuit: 5 jours // 4 nuits,

Nombre minimum de participants: 2 personnes

Nombre minimum de participants: 2 personnes

Départs à 8h30, à la demande

Départs à 8h30, à la demande

Forfait par personne:

Forfait par personne:

Services inclus: Transport en (4x4), le guide parlant français, le logement dans un petit hôtel confortable, généralement avec salle de bains incorporée (ou bien dans un gîte rural du confort similaire), pension complète (copieux petit déjeuner, déjeuner rapide de style "plat du jour" ou pique-nique, dîner complet) depuis le déjeuner du premier jour jusqu'au déjeuner du dernier jour.

Services inclus: Transport en (4x4), le guide parlant français, le logement dans gîtes ruraux, refuges de montagne, de confort rudimentaire, en duvets (fournis par Valtours si vous n'avez pas le vôtre), pension complète (copieux petit déjeuner, déjeuner style "pique-nique", dîner simple mais copieux) depuis le déjeuner du premier jour jusqu'au déjeuner du dernier jour.

Période d'opération: Mai - fin septembre

Période d'opération: Juillet - fin septembre

Equipement néecessaire: Vêtements chauds, et imperméables, chaussures de marche, maillots, nous vous fournissons des serviettes de bain.
NB: Les baignades dans les endroits que nous visitons se font généralement en maillot de bain (pour les CAT II), tandis que dans les
(CAT III), ces baignades se font souvent "au naturel", c.a.d. nus, sans maillot. Il est conseillé aux personnes qui ne sont pas habituées ou confortables avec la nudité de ne participer à ces circuits.
retourlabelPagePrincipalelabelHautlabel