Périple Ouest et Sud de l'Islande

(itinéraire)

Jour 1.

Partant tôt pour un proménade tranquille à travers le ouest de l'Islande, en commençant par le fjord majestueux de Hvalfjörður où l'on peut encore voir des reliques importantes de la Seconde Guerre mondiale, nous arrivons au milieu de la matinée à Borgarnes, la principale ville du ouest de l'Islande qui est admirablement bien située sur la baie de Faxaflói.
Poursuivant notre chemin par la région de Mýrar,la route passe à côté d'un des plus beaux joyeaux de la nature islandaise, le cratère volcanique Eldborg, traverse plusieurs champs de lave , admirer les orgues basaltiques de la falaise de Gerðuberg, pour longer ensuite les contours de l'échine enneigée de Snæfellsnes, couronnée au bout par le Snæfellsjökull, le plus célèbre volcan bouclier de l'Islande, et le point de départ du roman de Jules Verne, le Voyage au Centre de la Terre.
Sur plusieurs dizaines de kilomètres, l'emplacement de la route est l'arête Ölduhryggur qui marque le niveau d'un ancien bord de mer, et entre celui-ci et la montagne se trouvent un grand nombre de lacs et d'étangs qui constituent un asile idéal pour des milliers d'oiseaux migrateurs dont certains qui sont assez rares.
Aux fermes de Rauðimelur,Ölkelda et Lýsuhóll se trouvent des sources d'eau minérale gazeuse naturelle, et la dégustation est libre! Nous passons ensuite devant la cascade de Bjarnafoss, et arrivons au lieu dit Búðir dont le champ de lave et la suberbe plage qui s'étire à perte de vue,et sont autant des sources d'inspiration inépuisables pour des bons photographes.
Un autre endroit du même genre est le port minuscule de Arnarstapi, ou le mont Stapafell, avec en arrière fond le célèbre glacier,créent un suberbe scénario. Là, en find d'après-midi, nous allons faire une petite randonnée le long des falaises ou des milliers d'oiseaux pélagiques tels que la mouette tridactyle, les petrels fulmars et les cormorans s'affairent sans cesse et les indentations dulittoral s'étirent à perte de vue. Diner et nuitée à Arnarstapi ou au village voisin de Hellnar.

Jour 2.

Atteignant la pointe de la presqu'île de Snæfellsnes, nous aperçevons le rocher bizarre de Malarrif, les grottes nombreuses de Purkhólar et ensuite nous irons nous promener dans la petite crique de Djúpalónssandur où se trouve l'épave du chalutier anglais l'Epine qui y a échoué en 1948.
À Gufuskálar, nous aperçevons le plus haut bâtiment de l'Islande, (qui fut aussi longtemps le plus haut bâtiment d'Europe) et au délà nous pouvons examiner les plus anciens vestiges d'une industrie de pêche en Islande, il s'agit des anciens séchoirs de poisson qui se trouvent en bordure du champ de lave près du village de Hellisandur: ils ont été datés jusqu'au début du 13e siècle.
Le petit musée folklorique au village est aussi en grande partie consacré à cette même industrie plusieures fois centenaire ici et qui continue encore de nos jours à fournir à la grande majorité des gens de la presqu'île leur quoi vivre.
La village de Ólafsvík, au bout de la presqu'île, est l'endroit idéal pour faire une escale et se restaurer, mais l'on peut aussi s'y promener et observer par exemple, au port le va et vient incessant des chalutiers et des bateaux de pêche.
A la sortie d'Ólafsvík, nous traversons d'abord le pays de Fróðársveit rendu célèbre par la saga d'Eyrbyggja et bientôt nous arrivons au promontoire de Búlandshöfði rendu célèbre lui-aussi par le grand nombre de plantes fossilisées que l'on y trouve à environ 150 m d'hauteur au dessus du niveau de la mer. Depuis cet endroit-ci , une très belle vue sur le versant nord de la presqu'île de Snæfellsnes s'ouvre à nos yeux.
Arrivant au village de pêche de Grundarfjörður, une très belle vue s'ouvre à nouveau à nos yeux aussi bien du côté montagne que du côté mer où trône le pic de Kirkjufell (463 m) de forme parfaitement conique.
Stykkishólmur, le chef lieu de la presqu'île de Snæfellsnes, est une petite ville très attrayante, ayant conservé plusieures maisons anciennes datant de l'époque des commerçants danois au 19e siècle. En saion, il y a possibilité de faire une escale en mer et naviquer parmis quelques-unes des îles innombrables qui ornent la baie de Breiðafjörður, ainsi que pour observer sa faune florissante, aussi bien au fond de l'océan: crustacés et coquillages;dans la mer:des poissons, des phoques et des baleines ainsi qu'au dessus du niveau de la mer: plusieures dizaines d'espèces d'oiseaux: des macareux, des cormorans, etc ainsi que le roi des oiseaux islandais lui-même: la pygargue à queue blanche.
En fin d'après-midi, nous arrivons dans la région de Dalir (les Vallées). pour un diner et nuitée à l'Hôtel Laugar, dans le Sælingsdalur, qui jouit de quelques sources chaudes ou il fait bon se baigner ou bien au gíte rural de Stóra-Vatnshorn.

Jour 3.

La région de Dalir est surtout renommée parmis les islandais comme étant le lieu ou se déroulèrent quelques une des plus célèbres sagas islandaises, dont la "Laxdæla Saga", qui est unique "histoire d'amour" parmis les ces sagas , et en l'honneur d'une des héroines de la saga, Auður la djúpúðga (la têtue), nous visiterons Krosshólaborg, à proximité de Laugar. Une autre saga célèbre de la région, celle d' Eiríkur Rauði (Eric le Rouge), découvreur du Groenland, et père de Leifur heppni (le bienheureux), explorateur du Vinland (l'Amérique). Après des fouilles archéologiques mènés dans la vallée de Haukadalur, la maison d'Eric le Rouge vient d'être reconstitué sur place à Eiríksstaðir, et nous manquerons pas de la visiter.
Prenant ensuite la direction du sud, nous franchissons le col de Brattabrekka (Le Col Raide), pour arriver dans la vallée de Norðurárdalur, au milieu duquel se trouvent les cratères volcaniques de Grábrók, dont l'unique éruption date d'environ 2500 ans. Nous manquerons pas de les escalader (facile) pour admirer la manifique coulée de lave au milieu de la vallée.
En explorant les nombreuses vallées de la région de Borgarfjörður, nous ne povons manquer l'impressionante source chaude de Deildartunga, qui fournit de l'eau bouillante en abondance à la plupart des habitants de la région.
À proximité se trouve Reykholt, le fief du chef de clan/ historien Snorri Sturluson, qui vécut ici au 12e siècle. Nous manquerons pas de visiter Snorralaug, le bain du célèbre homme, ainsi que les fouilles archéologiques qui sont actuellement menées sur place.
Ensuite, nous empruntons , pour regagner le Parc National de Þingvellir et le Sud de l'Islande, soit la piste de Kaldidalur, soit le col de Kjósarskarð si la piste de Kaldidalur est impratiquable.
Diner et nuitée dans un gite rural confortable à proximité du Lac Þingvallavatn.

Jour 4.

Le lendemain matin, nous nous acheminons le long des rives du lac Þingvallavatn vers Almannagjá, le célèbre rift tectonique, et arrivons à Þingvellir, littéralement les "plaines du parlement" où l'Assemblé Nationale, Alþing, se tint pendant près de 900 ans.
Continuant à travers la lande de Lyngdalsheiði, clairsemé de grottes, de caves et de nombreux cratères volcaniques, nous découvrirons le village Laugarvatn, un lieu de vacances populaire parmis les islandais. Ensuite, nous atteindrons la zone géothermique de Geysir, arborant de nombreuses sources chaudes, dont une,la plus active appellé Strokkur, jaillit régulièrement à quelques minutes d'intervalle.
Après le déjeuner, nous poursuivons la route pendant quelques kilomètres et retrouvons la superbe chute d'eau de Gullfoss qui ne manque jamais de profondément impressioner le visiteur.
Sur le chemin de retour, en traversant le pays de Biskupstungur, nous voyons régulièrement des grands troupeaux de cheveaux islandais, ainsi qu'au printemps et en automne, des grands attroupements d'oies et de signes sauvages.
L'ancien évêché de Skálholt qui au moyen âge était le plus important centre religieux et spirituel de l'Islande, est aujourd'hui surtout réputé pour sa nouvelle cathédrale dont la splendeur architecturale et les qualités accoustiques envoûtent les visiteurs.
Après une courte escale pour rafraîchissements au village de Flúðir, nous remonterons la vallée de Þjórsárdalur qui fut dévasté lors de l´immense éruption qui eût lieu dans le volcan Hekla en l´an 1104. Dans cette vallée se trouvent deux belles cascades, le Hjálparfoss et le Háifoss, et nous pouvons aussi visiter les ruines originales d´une ferme datant de l´époque viking ainsi que la reconstruction exacte de celle-ci batie sur une colline près de la station hydro-électrique de Búrfell.
Remontant plus au nord, nous rencontrerons sans doutes des groupes d´ingénieurs et d´ouvriers avec leurs gros engins de travaux publics qui travaillent sur la nouvelle expansion de la station hydro-électrique déjà en place à cette endroit sur la rivière Þjórsá qui est le fleuve le plus long du pays.
Traversant celui-ci vers l´est, nous serons,lors de notre traversée d´immenses champs de pierre ponce , admirablement bien placés pour obtenir une vue splendide du célèbre volcan lui-même.
Diner et nuitée dans un gite rural ou à l'Hôtel de Hvolsvöllur.

Jour 5.

Après la visite de la ferme de Keldur, dont certaines parties datent du 11e siècle et qui en font par conséquent la maison la plus vieille du pays, nous nous acheminerons en direction du glacier de Eyjafjallajökull et de la cascade de belle cascade de Seljalandsfoss.
La région qui s'étire au sud des glaciers de Eyjafjallajökull et de Mýrdalsjökull, bien à l'abri des vents du nord, jouit d'un micro-climat qui est bien plus clément que celui des régions avoisinantes comme en témoignent les nombreux champs de blé et d'orge que nous aperçevons en traversant ce pays paisible. Mais, soudain, une cascade magnifique haute de 60 mètres et nommé Skógafoss, interrompt ce défilé tranquille.
Arrivant vers midi au village pittoresque de Vík í Mýrdal,situé sur la pointe à l'extrême sud de l'Islande, nous y ferons une courte escale pour déjeuner. Poursuivant notre chemin,à travers le vaste désert de Mýrdalssandur et le champ de lave énorme de Eldhraun,nous arrivons au petit village de Kirkjubæjarklaustur ou l'on vient d'inaugurer récemment une petite exposition permanente sur les manifestations multiples du volcanisme dans la région ainsi que sur l' importance historique de la région qui remonte à l'époque des sagas.
Une formation rocheuse bizarre, le "kirkjugólf" (littéralement le plancher de l'église) proche du village mérite aussi que l'on s'y déplace.
Diner et nuitée à l'Hôtel de Kirkjubæjarklaustur ou bien dans un gite rural confortable dans le pays de Meðalland..

Jour 6.

Près de la ferme de Foss á Síðu, une autre formation rocheuse curieuse, les Dverghamrar, (Falaise des Nains),qui sont des gros orgues basaltiques , nous attendent également. Non loin de là, à la ferme ancienne de Núpsstaður, une chapelle minuscule de 18e siècle mérite aussi largement que l'on s'y arrète.
Nous arrivons à Skeiðarársandur qui est un vaste désert en la bordure sud du grand glacier de Vatnajökull au milieu de l'après-midi. Là, dans la première semaine de novembre 1996, un immense déluge d'eau s'est produit à la suite de l'éruption volcanique qui avait eu lieu sous la calotte glacière au mois de septembre de cette même année.
Les effets de ce cataclysme (routes et ponts balayés) ont presque tous été effacés ou réparés. Néanmoins, une exposition permanente consacré au glacier de Vatnajökull et aux évènements de 1996 est désormais ouverte aux visiteurs au Centre d'Accueil du Parc National de Skaftafell. Nous nous embarquerons ensuite pour une petite rendonnée, soit jusqu'au pied du glacier Skaftafellsjökull, soit en montant vers la suberbe cascade Svartifoss qui est entouré de belles orgues basaltiques. La vue panoramique depuis la colline Sjónarsker, sur le Skeiðarársandur et la chaîne de montagnes autour, est vraiment splendide.
Nous continuerons ensuite par franchir les 55 km qui séparent Skaftafell de Jökulsárlón, la Lagune Glacière de Jökulsá, admirant bien entendu en chemin les attractions habituelles de la région, telles que les nombreuses cascades glacières émanant du grand Öræfajökull qui est aussi, le temps permettant, le point culminant de l'Islande.
À Jökulsárlón, nous pouvons,en saison, nous embarquer sur des navettes spéciales pour nous faufiler parmis les icebergs majestueux flottant dans la lagune. Hors saison, la vue du haut des moraines avoisinantes est aussi suberbe, et il est aussi très intéressant de dévaler le long de la rivière glacière la plus courte de l'Islande, à savoir environ un kilomètre depuis la lagune jusqu'à l'embouchure avec l'océan où l'on peut souvent voir des phoques somnoler.
Une autre possibilité d'excursion aventureuse dans ce pays consiste à s'embarquer sur un traineau à destination du Cap Ingólfshöfði, opéré par le paysan de la ferme Hofsnes. Cette excursion est particulièrement intéressante au printemps, pendant la période de ponte des macareux moines qui sont très nombreux sur ce promontoire.
En fin d'après-midi, nous arrivons à Höfn, dans le Hornafjörður qui est le lieu principal du Sud-Est de l'Islande. Un port de pêche très actif, nous en ferons le tour avant de nous rendre à l'aéroport de Höfn pour le vol d'avion de retour à Reykjavík.

À l'arrivée à Reykjavík, transfert à l'hôtel. Le dîner d'adieu.

Durée: 6 jours, 6 nuits. Kilomètrage: 1600 kms
Nombre minimum de passagers: 2 personnes.
Départs les Lundis chaque quinzaine, ou à la demande,toute l'année.

Circuit Ouest et Sud de l'Islande
Saison:
Validité:
Forfait:
Hiver
Octobre-> Avril
Été
Mai->Septembre

Commission agences de voyage: Nous interroger.
Montant des arrhes à la réservation: 30%.
Supplément chambre individuelle: + 16%
Conditions de Vente: (veuillez lire attentivement)
Départs prévus : Voir les Départs ci-contre

Services inclus: Le transport en véhicule (4x4)* et le guide parlant français, le logement dans un hôtel confortable ou bien dans un gîte rural du confort similaire, généralement avec sanitaires incorporés, pension complète (copieux petit déjeuner, déjeuner rapide de style "plat du jour"ou picnic, dîner) depuis le déjeuner du premier jour jusqu'au déjeuner du dernier jour. Boisson alcooliques/minibars non compris.
*Véhicules: les (4x4) généralement utilisés
1 > 4 Passagers : Toyota Landcruiser jeep; 5 > 10: Ford Econoline,
10>19 passagers: Mercedes Benz minibus. 20>35: Mercedes Benz autocar
Exploitation: toute l'année.
Équipement nécessaire: Tenue en prévision de "tous temps", chaussures de marche ou similaire, aussi apporter votre maillot de bain.
Note: Ce voyage étant soumis en hiver (et parfois en d'autres saisons aussi!)aux aléas du temps, intempéries, tempêtes de neige, et autres "forces majeures" et susceptible de ce fait de ne pas pouvoir avancer, la compagnie Valferðir ehf, agissant de bonne foi, décline toute responsabilité pour des inconvénients ou des frais supplémentaires que cela pourrait occasioner.

retourlabelpageprinciplabelhautdepage