Grand Circuit ornithologique de l'Islande.

Jour 1:

Arrivée à l'aéroport international de Keflavík et transfert vers Reykjavík. Ce même jour, dépendant de l'heure d'arrivée, nous allons essayer de voir par exemple le département d'ornithologie du Musée d'histoire naturelle à Reykjavík, ou bien le Lac au centre de Reykjavík arborant généralement entre 15 - 20 espèces, et parfois des rarités, ou bien encore, dans la soirée le Centre de Reboisement au Centre du Reykjavík ou des milliers de petits oiseaux habitant la capitale se groupent chaque soir pour passer la nuit.
Dîner et hébergement dans un bon hôtel de la capitale.

Jour 2.

Le lendemain, nous quittons la ville de bonne heure afin de nous acheminer vers Hvalfjörður (la baie des baleines), renommé pour les grands attroupements d'eiders et des huitriers-pie qui s'y trouvent, ainsi que la vétuste station de dépeçage des baleines et des ruines des camps militaires datant de la Seconde Guerre mondiale.
L'après-midi sera consacré à l'examen de la forte concentration d'oiseaux (27 espèces nidifiant, plus de 40 régulierement observés) à Álftanes et de Straumfjörður, dans la région de Mýrar:
Des pluviers, gravelots, bécasseaux, chevaliers gambettes, barge à queue noire, etc.
Nous nous trouvons ici aussi à l'endroit précis ou le navire du grand explorateur polaire français Jean Charcot, le Pourquoi-Pas?, a fait naufrage en 1936.

Jour 3.

Cette journée sera entièrement consacré à l'étude des oiseaux habitant la presqu'île de Snæfellsnes , ainsi qu'aux cratères et volcans qui l'ornent, dont le plus renommé est le glacier Snæfellsjölkull lui-même et point du départ du roman de Jules Verne:Voyage au Centre de la Terre.
Coté sud de la presq'île, nous rencontrerons essentiellement des grandes colonies de mouettes tridactyles nidifiant à Arnarstapi tandis que sur le versant nord, à Rif, se trouve la plus grande colonie de sternes arctiques du pays.
Nuitée à Stykkishólmur.

Jour 4.


Ce matin, nous quittons le petit port de pêche de Stykkishólmur en bateau pour nous rendre dans quelques unes des près de 2.500 îles clairsemés dans la baie de Breiðafjörður. Certaines de ces îles grouillent littéralement d'oiseaux dont les macareux moines, les cormorans, les guillemots sont les plus nombreux; mais l'on y trouve aussi des raretés: la seule espèce d'aigles en Islande,à savoir la pygague à queue blanche.
Après une visite de la plus grande île de la baie, Flatey (Phalarope à bec étroit?), nous nous embarquons sur le car-ferry Baldur pour passer de l'autre côté de la baie et une nuitée à Flókalundur.
En soirée ou le lendemain matin nous pouvons nous rendre dans les marais de la vallée de Vatnsdalur pour y observer des lagopèdes des Alpes.

Jour 5.

Dans la matinée, nous nous rendons à la plus impressionante des falaises d'oiseaux d'Islande, la Látrabjarg qui s'étale sur plus de 20 km et haute de plus de 300 m par endroit. Parmi ces oiseaux, qui se comptent ici en centaines de milliers, se trouvent encore des macareux, des guillemots de Troil et de Brünnich, des petit pingouins, etc.
Une route longue et sinueuse, mais aussi très pittoresque et impressionante par endroit nous amènera en fin d'après midi à Isafjörður, la principale ville de fjords de l'ouest de l'Islande.

Jour 6.

De nouveau, nous commençons la journée en empruntant un bateau pour nous rendre dans une île, cette fois-ci dans Æðey (l'Ile aux Eiders), reputée non seulement pour son élévage d'eiders et la cueillette d'édredon que l'on y pratique, mais aussi pour un grand nombre d'autres oiseaux qui y ont élu domicile afin de profiter également de la présence de l'homme et y nidifier.
N'ayant jamais été dérangés ou chassés dans cette île, un grand nombre d'entre-eux ne se sentent nullement génés par la présence des gens et se laissent parfois caresser par eux!
Bateau à nouveau vers le "continent", pour une nuitée à Reykjanes où des phoques somnolent souvent sur la plage voisinante de l'hôtel.

Jour 7.

Cette journée sera essentiellement consacrée à s'acheminer depuis le nord-ouest jusqu'au nord proprement dit du pays. En route, nous nous arrêterons au rocher troué de Hvítserkur, (littéralement la chemise blanche), ou la forte implantation d'oiseaux de mer depuis des siècles a quasiment recouvert le rocher de guano.
À proximité se trouve également la colline fortifié de Borgarvirki, le seul endroit du genre en Islande.
Nuitée à Blönduós, nom de l'estuaire de la rivière Blanda où les garrots harlequins ont récemment commencé à s'implanter.

Jour 8.

En traversant la Langidalur (longue vallée), le long de la rivière Blanda, nous avons des fortes chances de voir des oies (oie à bec court, oie cendrée ou même parfois des bernaches nonnettes) qui fréquentent les berges de la rivière, ainsi que des couples de cygnes sauvages.
Après un déjeuner à Akureyri, la capitale du nord de l'Islande, nous nous rendons dans Vaglaskógur, qui est un de ces rares bois de bouleaux d'Islande, abritant un grand nombre de courlis, des hibous de marais , des grives, faucons émerillons, etc.
Nous arrivons ensuite, en milieu d'après-midi au lac Mývatn, ce grand lieu de pélérinage des ornithologues en Islande, pour passer deux nuitées à l'Hôtel Mývatn, dont la terrasse donne dirctement sur le lac.

Jour 9.

Journée consacré entierement à la découverte des merveilles du lac Mývatn, dont ses14 espèces de canards, parmi lesquelles certaines sont d'origine nord-américaine (Garrot harlequin, Garrot d'Islande). Les Phalaropes, les faucons, etc feront ensuite de cette journée une expérience inoubliable.

Jour 10.

Cette journée sera consacrée à faire le tour de la presqu'île de Tjörnes, en commençant par une visite de la grande cascade de Dettifoss, d'Ásbyrgi, falaise en forme de sabot de cheval, fréquenté par des fulmars pétrels et dont les étangs abritent un certain nombre de canards rares.
Il est fréquent de voir des fous de Bassan plonger dans la baie de Axarfjörður, et à nouveau nous verrons des falaises surpeuplés d'oiseaux de mer à Tjörnes, dont les falaises, à un endroit nommé Hallbjarnarstaðakambur, sont constitués de gisements de coquillages alternativement datant des époques lointaines quand le climat de l'ðIslande était bien plus chaud qu'il ne l'est aujourd'hui, ainsi que l'iverse.
Nuitée à Húsavík.

Jour 11.

Cette journée, en bateau sur la baie de Skjálfandi, nous ne la consacrons pas tant à la découverte des oiseaux qu'à celle des mammifères bien plus grands, à savoir des baleines, allant des plus petites, marsouins, dauphins et similaires jusqu'aux (avec un peu de chance!) plus grandes. Le temps permettant, nous pouvons également nous rendre dans les îles de Flatey ou de Lundey (Ile aux macareux).

Jour 12

.
En début de matinée, nous visiterons l'intéressant petit Musée des Baleines à Húsavík qui récemment a reçu une contribution importante du W.W.F (World Wildlife Fund) pour se développer. Nous remonterons ensuite la vallée de Laxárdalur, dont la rivière Laxá (fleuve aux saumons), issu du lac Mývatn et donc abondante de nourriture, est non seulement très poissoneuse, mais aussi très favorable à la procréation et à la survie des oiseaux (Plongeurs imbrins).
Sur le chemin de retour, nous visiterons dans cette vallée le musée folklorique de Grenjaðarstaður, abrité dans une ferme islandaise à l'ancienne, à la toiture recouverte de tourbe.
En fin d'après-midi ou début de soirée: retour à Reykjavík par avion.
Dîner d'adieu dans un bon restaurant de la capitale.

Transfert à l'aéroport international et vol de retour.

Durée:13 jours, 12 nuits.
Nombre minimum de passagers: 4 personnes.
Deux départs, seulement, au début de l'été.
Forfait par personne:

Montant des arrhes lors de la réservation:30% ;
Départs prévus en 2014 : Voir les Départs

Conditions de vente.(veuillez lire attentivement)
Services inclus: Transport par véhicule tout terrain et le guide parlant français, l'hébergement complet en chambre double avec bain/douche dans un bon hôtel ou bien dans un logement à la ferme au confort similaire, tous les repas, depuis le déjeuner du premier jour jusqu'au petit-déjeuner du dernier jour.
Tous les billets de car-ferry, bateaux et excursions baleinieres, entrées aux musées et le vol de retour Húsavík-Reykjavík.
Supplément chambre individuelle: +16%
Services non-inclus: L'assurance-voyage, les boissons et autres dépenses personelles.
Ce forfait ne comprends pas le billet d'avion. A votre demande, Valtours peut se charger d'arranger cette partie de votre voyage également.
Exploitation: En saison ornithologique, c.a.d. les deux mois du printemps
Note: Ce voyage étant soumis, comme tous les voyages en Islande aux aléas du temps, intempéries, et autres "forces majeures" et susceptible de ce fait de ne pas pouvoir avancer pendant un certain temps, la compagnie Valferðir ehf, agissant de bonne foi, décline toute responsabilité pour des inconvénients ou des frais supplémentaires que cela pourrait occasioner.

retourlabel PagePrincipalelabel autlabel