Le Parc National de Skaftafell et la Lagune Glacière de Jökulsá

L'Itinéraire:


Nous commençons par aller vous chercher à l'aéroport international de Keflavik, lors de votre arrivée en Islande, par un vol depuis l'Europe continentale, soit dans l'après midi, vers 16H (depuis l'Europe continentale) ou bien dans la soirée (depuis Londres Stansted) , et vous transportant à Reykjavík, qui est à environ 50 kms de l'aéroport. Pour ceux qui arrivent suffisamment tôt, nous ferons une escale au célèbre Lagon-Bleu, pour une baignade dans l'eau chaude et très confortable, émanant de la centrale géothermique de Svartsengi toute proche, vous mettant ainsi immédiatement dans l'ambiance Islande.
Nuitée à Reykjavík.

Jour 2 (Vendredi). Nous partons de bonne heure le lendemain matin (8 H00), en s'acheminant à travers le champ de lave de Svínahraun, vers le haut plateau Hellisheiði à l'est de la capitale. Mais peu avant de l'atteindre, nous bifurquons vers la passe de Þrengsli qui nous conduit, en passant près d'une des plus longues grottes du pays, le Raufarhólshellir,(elle passe même en dessous de notre route!),à l'autre extremité du haut plateau, d'où une vue imprenable de la côte sud de l'Islande se présente déjà.
Par beau temps, nous pouvons aperçevoir,hormis la plage qui s'étend à perte de vue,quelques petits villages de pêche sur la côte, et même au loin à l'horizon les fameuses îles Vestmann, où le volcanisme a fait rage récemment.
Une fois descendus de la montagne, nous traverserons le nouveau pont sur l'estuaire de la rivière Ölfusá, où l'on peut souvent voir des pêcheurs à la ligne rivaliser avec des phoques pour la pêche aux saumons.
Ensuite, nous traverserons les villages côtiers de Eyrarbakki, qui au Moyen-Âge était un des principaux postes de commerce avec l'Islande, et celui de Stokkseyri dont le titre de gloire est surtout rattaché à la femme capitaine de bateau de pêche Þuríður formaður qui au début de 19e siècle y mettait les voiles avec les hommes de son équipage. Un minuscule musée folklorique en son honneur à été érigé au centre du village.
À mi-chemin entre les deux villages se dresse également la principale prison du pays ,puis, en longeant le rivage de l'océan davantage vers l'est, la vaste plaine du Sud de l'Islande, avec ses champs et pâturages innombrables, commence à s'étaler devant nos yeux. Bientôt, nous atteignons un autre estuaire, celui de la rivière la plus longue du pays, la Þjórsá, mais ici, hélas, il n'y a pas de pont et pour franchir ce fleuve, nous sommes obligés de le remonter ses berges vers le nord, en passant devant la cascade Urriðafoss qui mérite bien que l'on s'y arrète.
Ayant regagné la route principale, l'un ou l'autre des villages de Hella ou de Hvolsvöllur sont bien situés pour y effectuer une petite escale pour rafraîchissements en milieu de la matinée.De là, nous allongerons la colline renommée de Fljótshlíð où tant d'évènements à l'époque des sagas se sont passés pour franchir ensuite la plaine fluviale de Markarfljótsaurar en la direction du glacier Eyjafjallajökull pour arriver enfin à la belle cascade de Seljalandsfoss.
La région qui s'étire au sud des glaciers de Eyjafjallajökull et de Mýrdalsjökull, bien à l'abri des vents du nord, jouit d'un micro-climat qui est bien plus clément que celui des régions avoisinantes comme en témoignent les nombreux champs de blé et d'orge que nous aperçevons en traversant ce pays paisible. Mais, soudain, une cascade magnifique haute de 60 mètres et nommé Skógafoss, interrompt ce défilé tranquille.
Arrivant vers midi au village pittoresque de Vík í Mýrdal,situé sur la pointe à l'extrême sud de l'Islande, nous y ferons une courte escale pour déjeuner. Poursuivant notre chemin,à travers le vaste désert de Mýrdalssandur et le champ de lave énorme de Eldhraun, (le plus vaste sur terre en temps historiques), nous arrivons au petit village de Kirkjubæjarklaustur ou l'on vient d'inaugurer récemment une petite exposition permanente sur les manifestations multiples du volcanisme dans la région ainsi que sur l' importance historique de la région qui remonte à l'époque des sagas.
Une formation rocheuse bizarre, le "kirkjugólf" (littéralement le plancher de l'église) proche du village mérite aussi que l'on s'y déplace.
Dîner et nuitée à Kirkjubæjarklaustur.

Jour 3 (Samedi).
Près de la ferme de Foss á Síðu, une autre formation rocheuse curieuse,les Dverghamrar, (Falaise des Nains),qui sont des gros orgues basaltiques , nous attendent également. Non loin de là, à la ferme ancienne de Núpsstaður, une chapelle minuscule de 18e siècle mérite aussi largement que l'on s'y arrète.
Nous arrivons à Skeiðarársandur qui est un vaste désert en la bordure sud du grand glacier de Vatnajökull au milieu de l'après-midi. Là,dans la première semaine de novembre 1996, un immense déluge d'eau s'est produit à la suite de l'éruption volcanique qui avait eu lieu sous la calotte glacière au mois de septembre cette année-là.
Tout d'abord, nous commençons par admirer l'effet le plus spectaculaire de ce cataclysme près de la rivière Gígjukvísl qui d'ordinaire est un fleuve paisible mais qui pendant environs 12 heures au mois de novembre 1996 est devenu le plus grand torrent du monde! Ensuite, près de la rivière Sæluhúsavötn, nous nous dirigerons vers la bordure de la langue glacière Skeiðarárjökull où, du haut d'une immense moraine,nous aurons une belle vue sur l'endroit ou la masse des flots s'est échappé du glacier.
Pour terminer, nous traverserons le reste du Skeiðarársandur afin d'observer les nombreux dégâts provoqués par le torrent sur ponts et chaussées dans la partie est de la zone.
Levés de bonne heure, nous commençerons par franchir les 55 km qui séparent Skaftafell de Jökulsárlón,la Lagune Glacière de Jökulsá,admirant bien entendu en chemin les attractions habituelles de la région, telles que les nombreuses cascades glacières émanant du grand Öræfajökull qui est aussi le point culminant de l'Islande (2.109,6 m).
À Jökulsárlón, nous pouvons,en saison, nous embarquer sur des navettes spéciales pour nous faufiler parmis les icebergs majestueux flottant dans la lagune. Hors saison, la vue du haut des moraines avoisinantes est aussi suberbe, et il est aussi très intéressant de dévaler le long de la rivière glacière la plus courte de l'Islande, à savoir environ un kilomètre depuis la lagune jusqu'à l'embouchure avec l'océan où l'on peut souvent voir des phoques somnoler.
Une autre possibilité d'excursion aventureuse dans ce pays consiste à s'embarquer sur un traineau à destination du Cap Ingólfshöfði, opéré par le paysan de la ferme Hofsnes. Cette excursion est particulièrement intéressante au printemps, pendant la période de ponte des macareux moines qui sont très nombreux sur ce promontoire.
De retour au parc national de Skaftafell en fin de matinée, nous nous embarquerons pour une petite rendonnée, soit jusqu´au pied du glacier Skaftafellsjökull, soit en montant vers la suberbe cascade Svartifoss qui est entouré de belles orgues basaltiques. La vue panoramique depuis la colline Sjónarsker,sur le Skeiðarársandur et la chaîne de montagnes autour, est vraiment splendide.En saison, il est possible de déjeuner à la caféteria de Skaftafell, sinon il faut se rendre à Kirkjubæjarklaustur où tous les services sont disponibles à l'année.
Diner et nuitée dans un logement à la ferme, dans l'un des village de Hvolsvöllur ou bien celui de Hella.

Jour 4 (Dimanche):
Sur le chemin de retour vers l'aéroport international, nous espérons bien voir le plus célèbre volcan d'Islande, la Hekla, qui se trouve seulement à quelques 30 kilomètres au nord de notre route (dernière éruption en l'an 2000). Ensuite, nous traverserons la principale ville du sud de l'Islande, Selfoss, avec son importante laiterie, et puis franchissons le torrent Ölfusá à nouveau et nous dirigeons vers le village "thermal" de Hveragerði, afin d'y visiter une serre, L'Eden, abritant une abondance de plantes tropicales (bananiers, caféiers, figuiers, etc), et qui est aussi un des meilleurs marchands de souvenirs du pays.
Nous allons ensuite longer le flanc sud de la presqu'île de Reykjanes, qui représente en fait la partie émergée de la dorsale Nord-Atlantique, aussi connue sous le nom du Grand Rift, qui, après avoir replongé dans les profondeurs au bout de cette presqu'île, s'étale sur plusieurs milliers de kilomètres vers l'Amérique du Sud. Il ne faut donc pas s'étonner de voir un peu partout ici des vestiges d'un volcanisme très important (plusieurs coulées de laves plus ou moins anciennes, qui sont tombées en cascade depuis les hauteurs, pour presque atteindre la mer). L'endroit le plus célèbre de cette presqu'île est la Station Géothermique de Svartsengi, avec située à son côtée, la station balnéaire du "Lagon-Bleu", ou l'on se baigne dans les eaux de rejet de l'usine, chauds, et très confortables.
Enfin, retour à l'aéroport international de Keflavik à temps pour votre vol de retour vers l'Europe continentale dans l'après-midi .

*Note: Si vous le préférez, se voyage peut-aussi s'effectuer, en arrivant le vendredi après-midi ou le soir, et repartant le lundi suivant; nous consulter)

Durée: 3 jours, 3 nuits, Kilomètrage: 930 kms
Nombre minimum de passagers: 2 personnes. Max: 10 (sauf pour des groupes privés plus importants)
Départs garantis: LesJeudis toutes les quinzaines et à la demande, toute l'année.

Forfait Skaftafell:
Reykjavík-
le Weekend à Skaftafell-Reykjavík
Saison:
Validité:
Forfait:
Hiver
(-> 30 Avril, Oct-Déc.)
Été
( Mai-Septembre)

Départs prévus: Voir départs ci-contre

Équipement nécessaire: Chaussures robustes et vêtements adéquats sont nécessaires pour effectuer ce voyage.
Aussi apporter maillots de bain.
Commission agences de voyage: Nous interroger.
Montant des arrhes: 30%. Supplément Chambre individuelle: + 16%
Conditions de Vente: (veuillez lire attentivement)
Services inclus:Le transport en véhicule (4x4)* et le guide parlant français, hébergement en chambre double avec douche/WC. Demi-Pension (petit-déjeuner et dîner), commençant par le petit déjeuner du second jour et se terminant par le même repas au quatrième jour.
*Véhicules: (4x4)
1 > 4 Passagers : Toyota Landcruiser jeep; 5 > 10: Ford Econoline,

retourlabelpageprinciplabelhautdepage